Juil 2 2020 -

Une histoire de sirops

Les produits

Notre histoire commence en 1981, à Limoilou. Un petit être humain est né, trop tôt, avec seulement 3 livres et un petit souffle au coeur. Dès son plus jeune âge, Patrice est fasciné par les livres. Il veut tout connaître, sur tous les sujets, et passe une bonne partie de son enfance à la bibliothèque. Après avoir passé presque toute sa vingtaine au gouvernement du Québec en Web, il décide de tout laisser tomber, à l’âge de 30 ans, pour caresser le rêve de devenir mixologue.

À son premier emploi derrière le bar à l’Atelier de Québec, il comprend que sa passion des gens et des cocktails est infinie. Il détecte aussi une tension palpable : mystérieux et intimidant, l’art du cocktail semble inaccessible.

C’est à la fin de l’année 2015 qu’il fonde la compagnie de sirops Monsieur Cocktail. Il est clair qu’il ne sait pas dans quoi il s’embarque. Loin de s’intéresser à la réalité de l’entrepreneuriat, il caresse plutôt un rêve simple : démocratiser le cocktail en permettant à tout et chacun de se faire facilement des cocktails de pro à la maison.

Passage de Patrice et de son équipe à l’émission Dans l’oeil du dragon, en mai 2018.

LA TECHNIQUE

Tous nos sirops sont élaborés par Patrice Plante et faits à 100 % d’ingrédients naturels et frais, macérés pour en extraire les saveurs, sans utilisation d’arôme ou d’agent de conservation.

LA PROVENANCE

Presque tous les jus utilisés dans la fabrication de nos sirops proviennent de la compagnie québécoise LOOP, qui récupère les fruits et légumes mal-aimés en épicerie. Choisir Monsieur Cocktail, c’est choisir de combattre le gaspillage alimentaire en sachant que les fruits utilisés dans la confection de votre sirop, totalement savoureux, auraient autrement fini à la poubelle.

Tous nos ingrédients du terroir québécois sont le fruit d’une relation personnelle que nous entretenons directement avec nos producteurs, que ce soit l’argousier de Léandre, les canneberges de Yolande et de Jean-François ou le foin d’odeur de François.

Nous utilisons du miel et de l’érable du Québec (coopérative agricole Citadelle), et les poudres biologiques de Yolaine pour la coloration de certains produits. Pour notre gamme de sirops Aromaroz et le Sirop de licorne, nous utilisons des brillants alimentaires de la compagnie québécoise Spirdust.

Tous nos concentrés de fruits sont réalisés par évaporation de l’eau sans apport de chaleur, pour conserver le goût le plus frais possible.

Pour les jus exotiques qui ne sont pas couramment utilisés en épicerie comme le fruit de la passion, nous utilisons des jus 100 % naturels.

Notre acide citrique est certifié sans OGM.

Tous nos sirops ne contiennent ni arômes, ni agents de conservation. C’est notre PH très bas qui nous permet d’avoir une très longue conservation. Et nous ne croyons pas aux arômes, même naturels, car ils sont rarement faites du produit énoncé (un arôme naturel de bleuet ne provient normalement jamais du bleuet, mais a été extrait à partir des molécules d’un autre ingrédient naturel plus économique). Pour nous, les arômes nous éloignent trop de la nature et des produits frais, et donc de l’idée même de la cuisine liquide.

LA RECETTE

Afin de conserver une qualité maximale, nous nous assurons de préparer le sirop simple d’abord (sucre, eau et épices à macérer) et d’assembler le reste de nos ingrédients à la dernière minute. Nos jus sont tous filtrés et ne sont en contact avec l’air que le temps d’être transformés en sirop. En assemblant tous les ingrédients froids et frais juste avant l’embouteillage, nous nous assurons de conserver l’intégrité des sirops et le goût le plus pur et frais possible.

Enfin, nous préparons notre propre recette maison d’eau tonic fait de vraie quinine et la refroidissons avant de l’utiliser.

L’EMBOUTEILLAGE

Notre embouteillage est entièrement fait à la main par la sensationnelle équipe de Nutra-Fruit, sans l’aide de machinerie, et est fait par petits lots de 100 litres.

Non ouverts, tous nos produits ont une durée de vie de 2 ans. À noter cependant que puisqu’il s’agit ici de produits naturels, un dépôt pourrait se former (comme pour le jus d’argousier et de mangue) et que le brunissement (oxydation) du produit est un phénomène naturel et normal, qui ne change rien à la qualité du goût ni à la fraîcheur du produit.